Logement social : une solution contre les dépôts sauvages en pied d’immeubles

Publié le 09/01/2017

Le bailleur Lyon métropole habitat a lancé l’opération Tri aux UC en novembre dernier à Bron.

Matelas éventrés, frigos bringuebalants et meubles indéterminés ne sont pas du meilleur effet au pied des immeubles. Le phénomène pourrissait la vie des UC (1400 Logements) à Bron, où les campagnes de sensibilisation au dépôt en déchetterie n’avaient pas bien marché. Le bailleur, Lyon Métropole Habitat, a contacté les éco-organismes de collecte agréés par l’Etat (et conventionnés avec la Métropole) ainsi que des associations d’insertion pour trouver une solution.  C’est ainsi que 4 locaux inoccupés en pied de quatre immeubles ont été réquisitionnés pour servir de mini déchetteries organisées en dix filières de recyclage : mobilier, écrans, petit et gros électroménager, textile, cartons, piles, ampoules, plastiques durs, ferraille. Chaque filière a une collecte différente assumée – et financée – par ces organismes.

Ces locaux sont, pour l’instant, ouverts une heure par semaine, et la réception des objets est guidée par un agent. L‘opération « Tri aux UC (TRUC) », lancée en novembre dernier, produit des résultats visibles. Le seuil de 300 m2 de mobiliers reçus sera bientôt atteint, explique Grégory Motte, responsable de la propreté. Des économies sont réalisées, en évitant les frais d’enlèvement des encombrants. « Le but, à terme, est de faire baisser les charges », précise Sophie Descroix, directrice de la communication chez Lyon Métropole Habitat.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Logement social : une solution contre les dépôts sauvages en pied d’immeubles