Collomb : « l’A45 : Intolérable pour Lyon ! »

Publié le 14/04/2016

Nous avons interviewé Gérard Collomb sur les grands projets ayant trait à la Métropole : Stade de Gerland, Confluence, Hôtel-Dieu, Part-Dieu, déclassement de l’A6/A7, etc. Voici un extrait.
collomb2

Nouveau Lyon : Sur l’A45, vous avez posé la question du flux de voitures qui arrivent sur l’agglomération. Vous n’avez pas adopté une opposition frontale…

Gérard Collomb : Il faut avoir une pensée globale sur l’ensemble  des infrastructures. Quand on a décidé de faire l’A89, on s’est arrêté à La Tour-de-Salvagny avec une autoroute Bordeaux-Genève qui  arrivait sur une route départementale. Moyennant quoi, en toute  hâte, on est en train de construire un tronçon jusqu’à l’A6. La vraie solution était bien sûr qu’on puisse prendre beaucoup plus au nord pour se brancher sur l’A466 (la liaison A6/146, ndlr) et passer au large de Lyon. Nous avons enfin obtenu que des études soient réalisées sur ce projet.

Sur l’A45, c’est le même problème. Il est prévu qu’elle débouche sur le pont de Pierre-Bénite. On rajouterait 27 000 véhicules  supplémentaires sur un point complètement saturé. Ce serait intolérable pour Lyon ! Nous proposons donc de réaliser un barreau autoroutier qui rejoindrait l’A7 par un passage souterrain sous  Givors. Si les Stéphanois doivent en effet gagner une demi-heure pour faire trois quarts d’heure de bouchon sur l’A450, ce ne sera pas pour eux une grande amélioration.

Retrouver l’intégralité de l’interview dans « Nouveau Lyon », en vente chez votre marchand de journaux (1,90 euro, 60 pages)

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Collomb : « l’A45 : Intolérable pour Lyon ! »