L’outlet The Village ouvre ce vendredi à Villefontaine

Publié le 18/05/2018

Le village de marques compte près de 70 boutiques affichant des rabais de 30 à 70%. Parmi les enseignes, Sonya Rykiel, Karl Lagerfeld, Furla, Zadig & Voltaire, Paule Ka, Raph Lauren…

A première vue, il est ouvert au milieu de nulle part, à Villefontaine, perdu au milieu de parcs d’entreprises. L’Isle d’Abeau, La Verpillière, Bourgoin recèleraient-elles des hordes de chalands à très  fort pouvoir d’achat ? En réalité il faut voir plus loin. Ce village de marques qui ouvre ce vendredi est à la croisée de Lyon, Grenoble, Genève, les stations de ski et proche de l’aéroport Saint-Exupéry, visant une clientèle internationale (Chine, Russie, Golfe persique).

« Un bout de la rue Saint-Honoré »

Près de 70 boutiques ont levé le rideau, formulant toutes la promesse d’un rabais de 30 à 70%. Parmi les présents du premier jour : Sonya Rykiel, Karl Lagerfeld, Furla, Not Shy, Zadig & Voltaire, Baccarat, Paule Ka, Raph Lauren et les galeries Lafayette qui proposent Yves Saint-Laurent, Balenciaga, Hugo Boss, Armani, Blueberry… Autant de marques que The Village espère convaincre de venir s’installer ici. Le centre compte aussi une dizaine de restaurants, brasseries et points chauds, dont Bocuse, et des espaces de jeux pour enfants. Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg, promoteur et investisseur, s’enorgueillit d’ouvrir « un bout de la rue Saint-Honoré dès le premier jour ». Il a prévu une petite allée réservée uniquement au luxe.

Signé de l’architecte Gianni Ranaulo, The Village se présente comme un authentique village gaulois – la référence à Asterix est assumée – ceinturé d’un mur d’enceinte de pierres en béton matricé. A l’intérieur un bouquet de maisons à toits pentus, blanches en référence à la neige des Alpes, faites de verres et de bois. Autour d’un bassin, un ensemble élégant noir. Des spectacles d’eaux dignes de Las Vegas seront donnés tous les soirs. 750 arbres ont été plantés.

Le centre offrira une carte VIP pour tous ceux qui se seront délestés de 3000 euros dans l’année, et la carte VVIP pour ceux qui auront abandonné 5000 euros. Celle-ci donnera accès à la suite Bakara qui accueillera en toute confidentialité huit à dix personnes pris en charge par des majordomes. Stratégie de communication ?  The Village insiste sur ces armées de fortunés étrangers qui afflueraient à Villefontaine. Pour eux, un service d’hélicoptères les récupérant au bas des pistes pour les amener au plus vite dans le Nord Isère. Pour eux aussi, des limousines stationnées au plus près du tarmac de l’aéroport.

« On a  eu Lyon contre nous »

« On a  eu Lyon contre nous, le préfet de région contre nous », rappelle, bravache, Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg, promoteur et investisseur. Il est vrai que la Métropole a vu d’un mauvais œil l’arrivée de ce parc venant capter la clientèle de l’agglomération et faire, du même coup, concurrence aux centres commerciaux lyonnais. Questionné sur ce point, Philippe Journo élude, parle de la compétition des métropoles internationales. « Avoir de gros outlets fait partie des draineurs touristiques », fait-il observer.

The Village ambitionne de totaliser  près de 125 boutiques d’ici à deux ans, ce qui porterait sa surface commerciale à 30 000 m2. Un hôtel de 100 chambres et quatre étoiles devrait ouvrir d’ici à 2020.  « On attend deux millions de personnes cette année, 4 à 5 en année pleine », précise Mathieu Boncour, directeur des relations institutionnelles à la Compagnie de Phalsbourg. The Village emploie 400 personnes dans les boutiques (dont une majorité issue de la région) et 20 salariés du centre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur L’outlet The Village ouvre ce vendredi à Villefontaine