Métro E : les élus de l’ouest préfèrent le tracé par Bellecour

Publié le 30/03/2018

Les élus de l’ouest soutiennent le projet d’un métro E au départ d’Alaï. Ils préfèrent le tracé par Bellecour et appuient la réalisation d’un parc-relais de 1000 places entre Tassin et Francheville.

Un réseau de transport en commun pas suffisamment performant, un réseau routier complètement saturé : c’est le tableau dépeint par Michel Rantonnet, maire de Francheville, pour justifier l’arrivée du métro E à horizon 2030 à Alaï. Les maires et élus de l’ouest ont affiché tout l’intérêt qu’ils portaient au projet, lors d’une conférence de presse ce vendredi. Pascal Charmot, l’édile de Tassin, juge indispensables deux infrastructures pour desservir ces communes : le métro E et l’Anneau des Sciences. Christine Agarrat, vice-présidente de la communauté de communes des vallons du Lyonnais, voit dans cette future ligne une 3e porte d’entrée à Lyon en transport en commun, après Saint-Genis Laval par le métro B, et  Gare de Vaise ou Gorge de Loup par le métro D.

Une transversale vers la Part-Dieu et Saint-Exupéry

« A l’ouest, il n’y a pas rien″, a souligné François-Noël Buffet. L’ex-maire d’Oullins aimerait que cette partie résidentielle de l’agglomération bénéficie des mêmes investissements que sa commune qui sera complètement traversée par la ligne B à horizon 2023. Les uns et les autres ont insisté sur le développement démographique du secteur, et du renforcement de son poids économique. Vantant une réalisation qui se ferait deux mandats, ils se sont défendus de vouloir accaparer tous les investissements du Sytral et de s’opposer à l’est. Avec un succès relatif : le fauteuil de Christophe Quiniou, maire de Meyzieu, était désespérément vide…

Ils ont apporté leur contribution au débat. Sur le tracé d’abord. « Je pense que Bellecour est la solution″, a tranché François-Noël Buffet. Les maires de Tassin et de Francheville ont aussitôt acquiescé. Michel Rantonnet « rêve » d’une « transversale″ vers  la Part-Dieu, Eurexpo et l’aéroport Saint-Exupéry. « Nous ne serons plus là, a soufflé François-Noël Buffet. C’est un enjeu qui nous dépasse″. Ils ont ensuite convenu de la nécessité d’un parking relais de 1000 places à Alaï. Michel Rantonnet propose au Sytral de « redispatcher tout le réseau de bus à partir d’Alaï″. Christine Agarrat préconise d’autres parcs-relais, plus petits, en amont, « dans nos communes″.

 

Pour plus d’information, lire notre dossier « Métro E, la nouvelle ligne qui fait débat » dans le magazine Nouveau Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Métro E : les élus de l’ouest préfèrent le tracé par Bellecour