Et la lumière fut… douce

Publié le 10/12/2017

Une rame de tramway lumineusement habillée par une start-up lyonnaise aux couleurs de la ville avec un procédé novateur: c’est ce que proposent Rhônexpress, Was Light et Onlylyon durant deux mois. Explications.

Il est réputé être le premier tram lumineux au monde. Acceptons-en l’augure. Mais ce qui est particulièrement notable, c’est le procédé employé. Mis au point et fabriqué à Lyon par une start-up locale, Was Light, cet adhésif lumineux offre pas mal de qualités. Epais de moins d’un millimètre, il diffuse une lumière douce et uniforme sans pour autant éclairer. Ce qui lui permet de mettre en valeur ou signaler un élément comme ce sticker une fois la nuit tombée tout en n’offrant pas de pollution visuelle.

Très bien pour le nouveau slogan d’Onlylyon (« Choose to fully live your lives ») sur une rame du Rhônexpress,  le procédé transperce également le brouillard ou la fumée et peut donc servir pour la visibilité des gendarmes sur la route – par exemple sur un gilet pare-balles- ou celle des pompiers en intervention, tel qu’il a déjà été développé. Après le bus Macron ou celui de l’OL, les marchés sont quasi infinis pour cette entreprise créée en 2014.

Branché en 24 volts sur un boitier à piles ou une alimentation, la création consomme trois fois moins d’énergie qu’une led et a une durée de vie 20 000 heures soit plus de deux ans. On ne devrait pas tarder à la retrouver sur les vitrines lyonnaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Et la lumière fut… douce