Plus de policiers dans les TER

Publié le 28/11/2017

« Faire d’Auvergne Rhône-Alpes, la première région de France la plus sécurisée en matière ferroviaire ». Fidèle à ses engagements de campagne, Laurent Wauquiez a annoncé 12 équipes supplémentaires de police ferroviaire, soit 80 agents, qui seront financées par la Région à hauteur de 10 millions d’euros par an.  La SNCF s’est quant à elle engagé sur l’embauche de 5 nouvelles équipes de police ferroviaire. Autant de renforts actuellement en cours de formation. Ces mesures sont incluses dans une annexe à la nouvelle convention liant la collectivité à la compagnie ferroviaire durant les six prochaines années.

Ce volet sécurité s’incarnera également par la généralisation de la videosurveillance dans les gares et dans les trains. D’ici à 2023, 123 gares et la totalité des TER devraient être équipés en vidéoprotection. A ce jour, 13% des gares et haltes sont dotées de caméras ainsi que 70 % des rames. La convention TER, signée pour 6 ans avec effet rétroactif au 1er janvier 2017, fixe comme principal objectif une diminution de 40% des retards de TER. Elle prévoit également de diviser par deux des annulations de trains. Des sanctions financières sont prévues à cet effet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Plus de policiers dans les TER