A45 : le feu vert du Conseil d’Etat

Publié le 27/06/2017

 

Le projet de nouvelle autoroute entre Lyon et Saint-Etienne vient d’arracher l’aval du Conseil d’Etat. Reste à signer le contrat de concession.

C’était le dernier obstacle avant la signature du contrat de concession entre Vinci, l’Etat et les collectivités locales. Le projet de l’A45 Lyon/Saint-Etienne vient d’obtenir le feu vert du Conseil d’Etat, nous fait savoir le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau. « C’est la preuve, s’il en était encore besoin, de la solidité de ce dossier qui répond à l’intérêt général », réagit l’édile dans un communiqué. Il y voit « la reconnaissance du travail engagé, avec une détermination sans faille, depuis trois ans, avec Bernard Bonne (président du onseil départemental de la Loire, ndlr) et Laurent Wauquiez (président du conseil régaional, ndlr) », qui participent au tour de table financier du projet estimé, au bas mot, à 1,2 milliard d’euros. Le nouvel ouvrage pourrait être inauguré en 2022.

Dans son communiqué, Gaël Perdriau estime que « toutes les étapes sont désormais franchies pour que la ministre des Transports, Elisabeth Borne, chargée au niveau gouvernemental, du dossier A 45, comme me l’a précisé le ministre d’État, de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, signe le contrat avec le concessionnaire ». C’est là un point qui n’est pas une évidence, tant les nominations de Gérard Collomb et Nicolas Hulot, comme ministres d’Etat, ne constituaient pas des signaux positifs en faveur de ce chantier. Le ministre de la Transition écologique et solidaire s’était même rendu en compagnie de l’ex-député Georges Fenech, opposant au projet, sur le site.

L’intéressé était justement entre Rhône et Saône, ce lundi matin. Et il n’a pu échapper aux questions de journalistes sur le sujet. « Soit on considère que l’engagement climatique est un petit engagement parmi d’autres, soit on considère effectivement que c’est l’enjeu majeur du XXIe siècle et qu’il y a un certain nombre de priorités qui vont s’inverser », a-t-il lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur A45 : le feu vert du Conseil d’Etat

  • Bernard G. dit :

    Il est évident que si Nicolas Hulot ne s’oppose pas d’une façon ou d’une autre à cette autoroute, il se déjuge totalement en tant que militant écologiste.