@ Pierre-Antoine Pluquet

L’Hôtel-Dieu « à mi-parcours »

Publié le 14/06/2017

La verrière de la cour du Midi sera définitivement fixée en juillet. Les commerces et bureaux ouvriront en fin d’année.

3 avril 2015. L’un des plus gros chantiers de Lyon commençait, monumental, écrasant, mobilisant notamment trois grues et jusqu’à 500 compagnons. 13 juin 2017, un point d’étape est fait, “à mi-parcours”. C’est en juillet que la verrière sera définitivement posée où se situera le coeur des activités commerciales (mode et lifestyle). Cette cour du Midi sera ouverte sur la rue de la Barre et la rue Bellecordière. La coiffe, qui pèse 120 tonnes, repose sur six poteaux. “C’est le dôme du XXIe siècle”, sourit le directeur du projet chez Eiffage Construction, Thierry Brossard. Il faudra néanmoins patienter jusqu’à la fin de l’année pour l’ouverture des commerces et des bureaux.
.
Pour voir l’hôtel Intercontinental (143 chambres, 5 étoiles), il faudra attendre un peu plus, septembre 2018, même si le duplex témoin est quasi terminé. La Cité de la gastronomie et le centre des conventions seront inaugurés à peu près à la même date. Comme le rappelle le directeur du projet, les deux tiers du chantier auront surtout consisté à restaurer. Le premier bâtiment a été créé au XIIe siècle, et l’ensemble a pris son essor aux XVIIIe et XIXe, sur les plans de l’architecte Jacques-Germain Soufflot. Les travaux ont cependant conduit à quelques démolitions, comme des annexes contemporaines ou des planchers qui ne figuraient pas dans les plans originaux. Du curage a été extrait l’équivalent de 1 000 semi-remorques. L’objectif est de “tendre” vers la réglementation RT2012 en vigueur aujourd’hui, “car on ne peut pas faire ce que l’on veut”. “Le monument commande, et rien d’autre« , selon le directeur du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur L’Hôtel-Dieu « à mi-parcours »