La nouvelle vie du 107 rue de Servient

Publié le 21/03/2017

Transfiguré par le promoteur Sogelym-Dixence, l’immeuble de bureaux basé à la Part-Dieu a été inauguré ce lundi.

L’ancien bâtiment, occupé notamment par l’agence régionale de santé,  avait été construit dans les années 80. Mais à voir ses coursives, ses « acrotères frontons » et ses couleurs délavées, on le jurerait plus ancien ! Ce lundi Sogelym et Unofi inauguraient le 107 (5600 m2), le même édifice mais transfiguré, situé rue Servient. « Il y a vingt ans, techniquement, on l’aurait démoli », reconnait l’architecte Patrick Miton (cabinet Soho).

LE 107 - AVANT

Au terme de près de deux ans de travaux qui auront coûté 12,7 millions d’euros, le sommet a été écrêté pour accueillir des étages vitrés, dont la structure rappelle les serres du parc de la Tête d’ Or. La façade principale accueille cinq grandes fenêtres en châssis noir. Quant au rez-de-chaussée, il héberge un socle actif – conformément à la feuille de route appliquée sur l’ensemble de la Part-Dieu. « On ne lisait pas l’entrée », commente Patrick Miton. La plupart des espaces intérieurs ont trouvé preneurs, dont la société Siparex, spécialisée en  capital investissement et ingénierie financière. Les loyers de bureaux s’établissent à 260 euros HT par m2 et par an (hors charges) et 275 euros HT par m2 et par an (hors charges) pour les  commerces.

A l’heure des discours, Gérard Collomb a souligné le très faible taux de vacance de la Part-Dieu, actuellement de 3%. Jean-Claude Condamin, président et fondateur de Sogelym Dixence, a rappelé son attachement au quartier, où il a réhabilité la gare des Brotteaux en 1986, avant d’ériger les deux tours Oxygène et Incity.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur La nouvelle vie du 107 rue de Servient