Comment Vaulx-en-Velin s’est transformé

Publié le 06/03/2017

7 petites histoires à travers les âges raconte par touches impressionnistes les quelques siècles qui séparent le village médiéval de la ville que va devenir Vaulx.

Il n’est ici question ni de programme de rénovation urbaine ni de cité au sens où on l’entend aujourd’hui. L’histoire de Vaulx-en-Velin commence très très longtemps avant les termes de Zup (zone à urbaniser en priorité) ou de ZFU (zone franche urbaine). Et c’est ça qui est passionnant. Découvrir comment la seigneurie de Vaulx-en-Velin – Villeurbanne (eh oui, la future deuxième ville du Rhône n’existait pas encore !) devint châtellenie puis intégra les terres des rois de France en 1355 après quelques péripéties, comment le château se construisit, etc.

Reste qu’avec une commune dont les archives sont parcellaires et disséminées entre le Rhône et l’Isère ce n’est pas aisé. D’autant que certaines sont en latin ! Pour rendre tout cela accessible, Christine Bertin et Monique Foray ont donc choisi d’en passer par le récit. Si l’ouvrage s’intitule Vaulx-en-Velin 7 petites histoires à travers les âges c’est parce que des personnages fictifs donnent un fil conducteur aux éléments éparses et même chair à l’ensemble, afin de plonger aisément le lecteur dans le passé sans qu’il ait l’impression de feuilleter un manuel scolaire.

Mais bien évidemment, les petites histoires rejoignent la grande. Au travers par exemple du seigneur Jean-Joachim da Passano, qui transforma le château de Vaulx mais fût également un émérite ambassadeur, de François 1er notamment. Ou du creusement du canal de Jonage avec la mise en service de l’usine hydroélectrique de Cusset. Ou encore de la conquête du sud de la commune avec l’arrivée de l’usine Tase (Textile Artificiel du Sud-Est) et le développement d’un quartier aujourd’hui appelé le Carré de Soie.

N’ayez crainte, à la fin de chaque chapitre il est bien indiqué ce qui relève de l’Histoire et ce qui fait partie du roman vaudais.

A.B.

Vaulx-en-Velin, 7 petites histoires à travers les âges de Christine Bertin et Monique Foray, Grafficus, 230 pages, 24 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Comment Vaulx-en-Velin s’est transformé