Photo de Jérôme Chion

Fêtes des Lumières : 3 jours cantonnés dans le Lyon historique

Publié le 14/10/2016

L’édition 2016 aura lieu les 8, 9 et 10 décembre, de 20h à minuit, en Presqu’ile et dans le Vieux-Lyon.

Un périmètre restreint, un calendrier restreint, une plage horaire restreinte, mais la Fête  des Lumières 2016 aura bien lieu. Gérard Collomb a confirmé ce matin que l’événement se déroulerait sur trois jours au lieu de quatre, les 8, 9 et 10 décembre, de 20h à minuit (alors que les illuminations débutaient jusque là à 18h). Les spectacles vont se cantonner dans le Lyon historique,  de Saint-Paul à Saint-Jean, de Bellecour aux Terreaux, sans enjamber le Rhône. Les « spots » incontournables demeurent, comme la place des Terreaux (malgré les travaux de la fontaine), les Jacobins, les Célestins, la place Bellecour, Saint-Jean, Saint-Paul…  30 à 40% des spectacles seront annulés, mais seront peut-être repositionnés en Presqu’Ile, a expliqué Georges Képénékian, adjoint à la Culture. « Les gens ont envie de vivre et d’être heureux», a proclamé le maire de Lyon.

Un drone de l’Armée de l’air

Le dispositif de sécurité sera ainsi concentré sur un périmètre plus étroit et un calendrier resserré. Avec le renfort, comme pour l’Euro, de quelque 200 agents d’une société de sécurité privée postés aux 42 portes d’entrées, ainsi que 150 qui vont patrouiller à l’intérieur. Des bénévoles lyonnais sont aussi espérés. Municipalité et préfecture promettent des contrôles aléatoires et ciblés. « Nous allons par exemple demander aux gens d’ouvrir leurs manteaux ou leurs sacs, tout en garantissant une certaine fluidité», a expliqué Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité. « Nous allons privilégier des patrouilles mobiles, pour un dispositif réactif», a souligné le préfet, Michel Delpuech. Celui-ci a annoncé la présence du  Raid, des brigades de recherche et d’intervention 5BRI) ainsi que les brigades anti-criminalité (BAC), soit au total 750 gendarmes, policiers et militaires. L’armée de l’air va prêter un drone pour mieux gérer les mouvements de foule. Et un dispositif anti-intrusion empêchera l’entrée au secteur piéton de véhicules.

Les TCL doivent, de leur côté, affiner leur dispositif. Les bus seront redirigés vers Perrache et Saxe-Gambetta. Quant aux stations de métro, Bellecour sera forcément ouverte, mais une incertitude demeure pour Cordelirrs et Hôtel de Ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Fêtes des Lumières : 3 jours cantonnés dans le Lyon historique

  • Tang dit :

    Une fête d’un jour sur trois jours, c’est déjà beaucoup ! La fête des lumières étaient devenue une croissance sans retenue. Plus de spectacle, plus d’animation, plus de dépenses sans savoir si le tourisme donc les retombés économique suivaient cette croissance. On va se calmer et c’est une très bonne nouvelle ! Lyon ne définie pas son tourisme sur la fête des lumières, il y a tous les autres weekend pour visiter et profiter de Lyon.
    Cela va aussi avec les nouvelles occupations de notre Gégé, deux jours par semaine pour Manu ca laisse moins de temps pour s’occuper de la fête ?