La Duchère: les habitants passent à la postérité

Publié le 23/09/2016

A l’initiative de l’association Vivre au Château, les locataires de la Barre 110 ont contribué à une fresque monumentale au pied de l’immeuble qui vient d’être inaugurée.

On ne pourra pas les louper. En passant devant l’objectif de l’artiste Yveline Loiseur, les habitants du Château à La Duchère n’imaginaient peut-être pas se voir dans un tel format. La quarantaine d’images réalisées par la photographe forment désormais une fresque de quelque 140 mètres de long sur 2,5 m de haut. Elle trône au pied de la Barre 110, construite en 1950, et de ses 300 logements répartis sur 14 étages.

A l’origine de cette initiative, l’association de locataires Vivre au Château qui voulait voir se réaliser une oeuvre participative afin de renforcer le lien entre les habitants et leur lieu de vie. La Compagnie de danse Hallet Eghayan, engagée à La Duchère dans le cadre d’une mission d’éducation artistique à la demande de la Ville et de l’Etat, a joué les intermédiaires culturels avec le Bureau des projets, une agence de médiation artistique. C’est ainsi qu’est venu le projet Cariatides (support en forme de statues féminines) d’Yveline Loiseur. On retrouve ainsi au pied de la Barre toute la diversité de sa population. Le projet a été financé par le bailleur, Lyon Métropole Habitat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur La Duchère: les habitants passent à la postérité