Prix, loyers, rentabilité : les bons chiffres de l’immobilier lyonnais

Publié le 20/09/2016

La FNAIM a livré ce mardi ses indicateurs de conjoncture. Acheter un appartement coûte en moyenne 2900 euros le m2 dans le Rhône et 3449 euros le m2 à Lyon  intramuros.

L’immobilier ancien carbure à plein tube. Selon les chiffres communiqués par la FNAIM ce mardi, le Rhône a retrouvé ses sommets de 2005 et de 2010 / 2011, avec un total de 21200 ventes entre juin 2015 et juin 2016. Sur un an, la hausse des transactions s’établit à 10%, mais seulement de 0,5% lors des six premiers mois de l’année. Un pic aurait ainsi été atteint au cours de l’hiver dernier. « Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel », philosophe Jean Chavot, président. Le marché aurait atteint un optimum, « sa vitesse de croisière », selon Anne de Planchard, vice-présidente. Facteurs favorables, la récente baisse des prix, conjuguée à des taux historiquement bas, ont solvabilisé nombre de ménages. Le retour des prêts relais couvrant 70% de la valeur des biens a aussi boosté le marché.

«Il n’y a pas de bulle»

Acheter un appartement coûte en moyenne 2900 euros le m2 dans le Rhône (soit + 1,4% en un an) et 3449 euros le m2 à Lyon  intramuros (+ 2,1%). Selon les arrondissements, les prix varient de 2207 euros le m2 à Lyon 8e à 4197 euros le m2 à Lyon 6e (voir tableau ci-dessous). Comme toujours, sont appréciés les logements en bon état, accusant de faibles charges et situés à proximité des lignes fortes de transport public. Sur dix ans, la valeur des appartements a gagné 23% sur Lyon et 12% sur le Rhône. « On est pratiquement au niveau de l’inflation. C’est la preuve que le marché est sain », souligne Anne de Planchard. « Nous ne sommes pas dans un marché spéculatif. Il n’y a pas de bulle », insiste Jean Chavot.

Arrondissements Prix moyen au m2 Tendance sur un an
Lyon 1er 3562 + 3.5%
Lyon 2e 4168 +4.9%
Lyon 3e 3419 +2.5%
Lyon 4e 3761 -3.1%
Lyon 5e 2790 -2.1%
Lyon 6e 4197 -0.9%
Lyon 7e 3252 +1.9%
Lyon 8e 2207 +5%
Lyon 9e 2710 -3%

La FNAIM  s’est prêtée à un exercice éclairant : l’évolution du pouvoir d’achat d’un acquéreur moyen, qui rembourserait 1000 euros de prêt par mois (hors assurance) et qui s’endetterait sur vingt ans. En 2011, il pouvait accéder à un logement de 52 m2 à Lyon, de 59 m2 dans le Rhône ; aujourd’hui, il pourrait emménager dans un 58 m2 à Lyon et un 69 m2 dans le Rhône. « C’est donc le moment d’acheter », lancent en chœur les deux professionnels de l’immobilier. D’autant que la pierre s’avère toujours aussi sûre : considérant que le loyer moyen est de 13,3 euros le m2 à Lyon (- 1,5 % en un an, + 21,7% sur dix ans), le taux de rentabilité s’établit à 4,6%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Prix, loyers, rentabilité : les bons chiffres de l’immobilier lyonnais