Les stations de métro continuent leur cure de jouvence

Publié le 23/08/2016

Après Hôtel-de-Ville – Louis-Pradel et Part-Dieu c’est au tour de Bellecour de faire l’objet d’un lifting, tandis que le réaménagement de Charpennes se poursuit.

Il y avait déjà la station Hôtel-de-Ville – Louis-Pradel avec (notamment) son mur de selfies sur la sortie rue de la République. Il y a maintenant Part-Dieu et son flux de voyageurs symbolisés par la décomposition des mouvements de la marche telle qu’elle a été analysée le docteur Etienne-Jules Marey avec ses célèbres chronophotographies. Outre ces motifs noirs sur fond blanc, le rétro-éclairage du nom de la station et le faux plafond tubulaire contribuent à rendre le souterrain plus clair et donc plus agréable. Une nouvelle méthode de fixation du mobilier (sièges, etc.) permet d’envisager son évolution et facilite la circulation des flux de passagers en prenant moins de place.

« Suggérer l’espace d’une galerie »

Ce que devrait donner le quai de la ligne A place Bellecour (illustrations: Sytral)

Tandis que les travaux de réaménagement en cours à la station Charpennes – Charles-Hernu devraient s’achever à l’automne, un nouveau chantier débute à Bellecour. Parois à consoles métalliques, mobilier modulaire et évolutif, faux-plafond tubulaire permettant de rendre l’ensemble plus clair, rétro-éclairage du nom de la station : les mêmes principes guident la rénovation du quai de la ligne A.

Outre ces éléments de cohérence du réaménagement, Metropolis Architectes Associés a développé un concept « faisant référence au style classique et au statut emblématique de la place. Pour suggérer l’espace d’une galerie, les parois seront habillées de grands panneaux opalescents sertis de cadres en inox dont les dimensions seront amplifiées grâce aux reflets des surfaces émaillées et l’éclat du métal poli ». Le résultat final sera visible au premier trimestre 2017.

La rénovation de ces quatre stations historiques, inaugurées en 1978, est évaluée à 6 millions d’euros hors taxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Les stations de métro continuent leur cure de jouvence

  • Bernard G. dit :

    Bonjour,
    De plus en plus de personnes âgées viennent demander aux associations d’usagers des transports de les aider à prier le Sytral de stopper l’ hécatombe de sièges qui accompagne ces rénovations de stations.
    Les appuis ischiatiques (« repose-fesse ») sont assez inconfortables quand jambes et dos vieillissent

    Il est dommage que l’accident qui a mis Madame la Présidente du Sytral dans un fauteuil roulant pendant quelques semaines ne la sensibilise pas à ces problématiques.

  • Bernard G. dit :

    Bonjour,
    De plus en plus de personnes âgées viennent demander aux associations d’usagers des transports de les aider à prier le Sytral de stopper l’ hécatombe de sièges qui accompagne ces rénovations de stations.
    Les appuis ischiatiques (« repose-fesse ») sont assez inconfortables quand jambes et dos vieillissent

    Il est dommage que l’accident qui a mis Madame la Présidente du Sytral dans un fauteuil roulant pendant quelques semaines ne la sensibilise pas plus à ces problématiques.

  • PHP dit :

    Le nombre de sièges n’a pas changé. S’il y avait 10 sièges dans une station, il y en a 10 après réfection. Les appuis ishiatiques sont venus EN PLUS.
    Il est bon que nos anciens, nos PMR, fassent valoir leur droit sur ceux qui sont assis afin qu’il libère la place s’il n’y a plus de sièges libres.
    C’est cela qui est triste. L’incivilité.