« Des petits spectacles au stade de Gerland »

Publié le 19/04/2016

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, a indiqué espérer l’arrivée du Lou Rugby « dès janvier 2017 » au stade de Gerland. Il imagine que s’y tiendraient aussi « des petits spectacles », et qu’à ses côtés se dresseraient des bureaux et « peut-être un hôtel ».

Jean-Michel Aulas ne décolère pas. Sujet de ses foudres : le maire de Lyon qui, en marge de la remise du Bouclier au Lou, glissait à nos confrères du Progrès (journal de lundi) qu’il espérait que le ballon ovale arriverait « dès janvier 2017 au stade de Gerland ». Soit une accélération de calendrier. Le président de la Métropole indiquait que la rénovation serait « minimale » dans un premier temps, puis viserait une reconfiguration de la jauge à 20 000 places.

« Je suis tombé de ma chaise », enrage aujourd’hui le président de l’Olympique lyonnais, toujours dans le quotidien lyonnais. « J’étais à ses côtés, vendredi soir, lors du match contre Nice et il ne m’avait rien dit ». Qu’il nous lise et il s’épargnerait une nouvelle chute impromptue : dans l’entretien qu’il nous a accordé, Gérard Collomb précisait ses vues. Extraits.

Nouveau Lyon : Allez-vous bientôt signer un bail emphytéotique avec le Lou rugby pour le stade de Gerland ?

Gérard Collomb : Sur ce quoi on est en train de travailler, c’est effectivement que le Lou rugby vienne jouer dans le stade de Gerland et prenne à sa charge un certain nombre de travaux, à hauteur de 40 millions d’euros. On va signer un bail emphytéotique. Dans les trois quatre mois, on devrait pouvoir présenter un projet.

Y aura-t-il uniquement du rugby ou le stade servira-t-il à d’autres activités pour rentabiliser l’équipement ?

La nouvelle formule des stades, c’est de faire des bars, des restaurants autour. On va faire en sorte que ce ne soit pas concurrentiel avec le Grand Stade. Gerland accueillera des petits spectacles, mais pas des spectacles de 20 000 places.

Est-ce qu’il y a d’autres choses dans ce complexe ?

Il y aura autre chose pour trouver un équilibre, des bureaux, peut-être un hôtel, mais je ne peux pas vous le révéler aujourd’hui. Je dois avoir des discussions avec l’architecte des Bâtiments de France.

Un entretien à lire en intégralité dans le magazine Nouveau Lyon, en vente chez votre marchand de journaux (1,90 euro)

 

®PLUQUETPierreAntoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur « Des petits spectacles au stade de Gerland »